Superficie : 208 500 hectares
Altitude : 4 903 mètres
Carte d’identité : Le parc national du Mercantour a été créé en 1979 (Siège : 23, rue d’Italie à Nice).
Il couvre la superficie de 28 communes (6 dans les Alpes-de-Haute-Provence, 22 dans les Alpes-Maritimes).
On distingue la zone centrale : 68 500 hectares ; et la zone périphérique : 140 000 hectares.
Altitude de 3 143 (Cime du Gélas) à 490 m (gorges du Piaon).

Communes des Alpes-Maritimes faisant partie du Parc :
BelvédèreBeuilLa Bollène-VésubieBreil-sur-RoyaChâteauneuf-d’Entraunes, Entraunes, Fontan,Guillaumes, IsolaMoulinetPéoneRimplas, RoubionRoureSaint-Dalmas-le-SelvageSaint-Etienne-de-TinéeSaint-Martin-VésubieSaint-Sauveur-sur-TinéeSaorgeSospel,TendeValdeblore.

Population : environ 140 000 habitants.
Climat ensoleillé des Alpes du Sud.

But : protéger et sauvegarder un ensemble de sites intacts d’une qualité exceptionnelle.

Réglementation : sont interdits dans l’enceinte du Parc : la chasse, la présence de chiens (même tenus en laisse), le camping, le feu, le prélèvement de minéraux ou fossiles, la cueillette, la capture d’animaux, les véhicules à moteur, l’abandon de déchets.
Extrémité méridionale de l’arc alpin constitué de microclimats juxtaposés : vallées, sites rocheux, glaciers, gorges profondes créant autant d’unités cloisonnées et originales.
Flore d’une richesse exceptionnelle : 2 000 espèces sur les 4 200 existant en France ; espèces endémiques uniques au monde (plus de 40).

Faune de haute montagnes riche et variée : chamois, bouquetins, mouflons, marmottes, lièvres variables, aigles royaux, grands-ducs, tétras, bartavelles, lagopèdes, insectes (dont plus de 100 espèces endémiques).

Activités : Nombreux sentiers et circuits balisés de randonnées. Passage des GR5 et GR52.
Accompagnateurs en moyenne montagne et guides en été.
Information et initiation par des gardes moniteurs.
Ski de fond, canoë-kayak, vol libre, tir à l’arc.
Visite du site archéologique de la Vallée des Merveilles (plus de 50 000 gravures préhistoriques).

Accueil : pas d’habitat permanent : granges alpines et hameaux à caractère pastoral occupés épisodiquement.
Refuges et gîtes d’étapes (une quarantaine en tout).m